Prononciation allemande2021-07-16T12:54:51+02:00

Prononciation allemande

La langue allemande possède des sonorités bien différentes de celles que l’on peut retrouver en français. L’accent tonique n’est également pas employé selon les mêmes modalités entre les deux langues. Pour toutes ces raisons, il peut être compliqué pour un Français de maîtriser l’accent germanique correctement.

Voyons donc ensemble quelques règles générales qui vous permettront de maîtriser la prononciation de la langue de Goethe mieux que personnes. Notez que pour approfondir les notions que nous allons simplement survoler, il est nécessaire de consulter nos articles centrés sur la prononciation.

I. Comprendre comment fonctionne l’accent allemand !

Lorsque l’on apprend une nouvelle langue, tel que l’allemand, il se pose rapidement le problème de la prononciation des syllabes, mots et phrases ! Chaque langue ayant une logique différente phonétiquement parlante, il est important de comprendre comment fonctionne l’accent allemand !

L’allemand est très souvent employé dans des films mettant en scène la 2de guerre mondiale. Cependant, dans ces derniers, la langue est fréquemment tournée au ridicule avec une très forte exagération concernant la prononciation. Même si cette représentation est caricaturale et que peu de germanophones parlent comme ceci, cela permet d’en comprendre le fonctionnement. N’hésitez donc pas à les visionner afin d’entraîner votre oreille !

Il est important de noter que l’allemand comporte de nombreux sons graves et consonnes à la prononciation dure. Ainsi, il s’agit d’une langue très gutturale, avec de nombreuses intonations rauques.

Dans un but de parler l’allemand de manière compréhensible, il est nécessaire de comprendre les règles de prononciation. Malgré le fait que nous allons en aborder quelques-unes dans la suite de notre article, nous serons que trop vous conseiller de consulter notre article consacré à ce sujet.

Enfin noter qu’il existe au total trois accents allemands : celui employé dans la République fédérale d’Allemagne, l’allemand issu de l’Autriche et enfin celui utilisé en dans la partie germanophone de la Suisse (le suisse-allemand). Chacun possède des similitudes et des différences

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les particularités de ces différents dialectes allemand, n’hésitez pas à consulter notre article détaillé. Vous maîtriserez ainsi un Allemand tout terrain.

II.  Comment prononcer un mot en allemand ?

Dans de très nombreuses langues, comme en français, certaines lettres ne se prononcent pas à l’oral. Notez que cela n’est pas le cas avec l’allemand, langue dans laquelle on prononce toutes les lettres sans exception, y compris le « e » à la fin d’un mot.

Exemple : Le terme « Bitte » (qui signifie s’il vous plaît/ s’il te plait) ne se prononce pas comme à la française « bitte ». En effet, en français, le « e » final est muet, ce qui donne en alphabet phonétique [bit’]. À l’inverse, en allemand, ce dernier se prononce, sans pour autant que l’on mette l’accent dessus : ne pas dire [biteu] mais bien [bi-te].

Comme nous l’avons précédemment mentionné, l’emploi de l’accent tonique diffère entre l’allemand et le français. Là où dans la langue de Molière, l’accent porte généralement sur la dernière syllabe du mot, ce n’est pas le cas dans le dialecte germanique.

En effet, l’allemand possède un accent tonique placé sur la première syllabe de chaque mot, comme en espagnol ou en italien. La dernière syllabe est donc par conséquent moins accentuée que la précédente.

Exemple : Dans l’exemple suivant, l’accent tonique est marqué par une apostrophe (‘).
« ‘Zimmer ‘aufmachen ‘bekommen » (ouvrir une chambre). L’accent tonique porte donc pour chaque mot sur la première syllabe.

Contrairement à la langue française, qui emploie les liaisons de manière récurrente, ce n’est pas le cas de l’allemand, qui ne les réalise pas. Elles ne se prononcent donc pas ! Les Français doivent ainsi mettre toute l’attention sur ce détail.

Ces règles, parmi de très nombreuses autres, sont essentielles pour apprécier une conversation en allemand. Si vous souhaitez toutes les connaître et ainsi bien comprendre l’allemand parlé, consultez notre leçon sur le sujet.

III.  Comment bien prononcer les lettres « h » et « ch » ?

La difficulté majeure que rencontrent les Français lorsqu’ils apprennent l’allemand réside dans la prononciation du « h » aspiré ainsi que du « ch », qui n’est jamais la même que dans la langue de Molière.

Premièrement, la lettre « h ». Cette dernière se prononce comme en anglais, de manière aspiré. Elle peut ainsi être associée à une expiration. Pour s’entraîner, vous pouvez placer votre main devant votre bouche et ressentir le souffle chaud lorsque vous prononcer le son « h ».  Entraînez-vous avec les termes suivants :

Exemples : « hart » (difficile, équivalent de hard en anglais) ou « ich habe » (le verbe avoir conjugué à la première personne du singulier au présent de l’indicatif).

Deuxièmement, l’association de lettres « ch ». Cette dernière se prononce exactement comme le X grec. En effet, seules les lettres « sch » se prononcent à la manière du ch français ([ch]). Exemple : le terme « Tisch » (table) se prononce comme le mot français « niche ».

Ainsi, le « ch » allemand se prononce de deux manières différentes, mais le placement de la langue dans la bouche est à peu près identique. Concrètement, le « ch » français se prononce avec la langue placée en avant de la cavité buccale. À l’inverse, en allemand, cette dernière se situe en arrière (plus ou moins en fonction du « ch » doux ou dur).

Maintenant que nous avons établi le postulat général, voyons voir plus en détail les deux façons de prononcer « ch » :

  • Le « ch » doux. On retrouve cette prononciation dans les configurations suivantes : i, e, eu, ei, äu + « ch » ou consonne + « ch ». Dans ce cas-là, le son h est un mixte entre le h aspiré et le « sch ». Exemples : « ich » (je) ou encore « München » (Munich).
  • Le « ch » dur. Il se retrouve lorsque le « ch » est précédé des lettres o, a et au. Il se prononce alors de la même manière qu’une jota espagnole. On peut faire l’analogie avec un r qui vient du fond de la gorge. Exemples : « ach so ! » (ah bon) ou encore « Bach » (ruisseau).

IV. Écouter et pratiquer : les deux secrets pour acquérir une prononciation irréprochable !

Enfin, si vous souhaitez maîtriser la phonétique allemande mieux que personne, il est impératif que vous vous confrontiez régulièrement voir quasi quotidiennement, à la langue.

Pour ce faire, écoutez de l’allemand par différents biais. Cela peut très bien être une chaîne d’information en continu, comme la ZDF, votre série préférée sur Netflix ou encore une radio telle que la Deutsche Welle.

De très nombreux podcasts et fichiers audios sont également disponibles sur la plateforme parlez-vous allemand afin de vous permettre de réaliser de grands progrès dans la mise en place d’un accent germanique !

Il faut ensuite que vous mettiez en pratique les sonorités que vous avez entendues lors de ces différentes expériences. Pour ce faire, rien de mieux que de répéter, répéter et répéter ! Cela peut vous paraître légèrement barbant, mais vous acquerrez comme cela des automatismes et vous ferez d’importants progrès rapidement.

N’hésitez pas à consulter régulièrement les très nombreux articles que nous mettons en ligne dans notre rubrique prononciation. Ils vous permettront d’approfondir les notions de phonétiques germaniques sur lesquelles vous avez le plus de difficulté. Vous progresserez ainsi rapidement grâce à des articles clairs et complets ! Alors qu’attendez-vous ?

Bénéficiez de cours d’allemand financés grâce au CPF.
Nos conseillers vous accompagnent.

  • Des cours particuliers à distance ou en autonomie sur une plateforme d’apprentissage.

  • Avec des professeurs natifs et diplômés disponibles 7j/7.

  • Obtenez une certification de niveau : A1, A2, B1, B2, C1, C2 pour valoriser votre CV.

cours banniere site allemand

Vérifiez votre éligibilité avec un conseiller pour faire financer votre formation en remplissant ce formulaire :


Bénéficiez de cours d’allemand financés grâce au CPF.
Nos conseillers vous accompagnent.

  • Des cours particuliers à distance ou en autonomie sur une plateforme d’apprentissage.

  • Avec des professeurs natifs et diplômés disponibles 7j/7.

  • Obtenez une certification de niveau : A1, A2, B1, B2, C1, C2 pour valoriser votre CV.

cours banniere site allemand

Vérifiez votre éligibilité avec un conseiller pour faire financer votre formation en remplissant ce formulaire :